Kimi no na wa o Votre nom, analyse, signification et positions

Kimi no na wa o Votre nom, analyse, signification et positions voyage gendron ski japon

Kimi no na wa o Votre nom, analyse, signification et positions voyage gendron ski japon
4.9 (98%) 32 votes
 

Kimi no na wa (の 名 は), traduit par Votre nom C'est le film d'animation japonais le plus réussi de tous les temps. Bien sûr, il faudra voir ce qui se passe Patine avec toi, également très réussi. Écrit et réalisé par Makoto Shinkai – connu pour d’autres œuvres telles que Les voix d'une étoile lointaine, Le jardin des mots et d'autres- Votre nom le box-office japonais et mondial a éclaté. Ensuite, nous analyserons le film en expliquant le sens de plusieurs de ses scènes. Et est-ce que certains aspects sont très japonais et, en les connaissant plus profondément, nous pouvons les apprécier encore plus. De plus, pour ceux qui sont curieux, nous allons laisser une liste de lieux à visiter pour découvrir les vrais sites d’inspiration de Makoto Shinkai.

Au Japon, il s’agissait d’un nombre record de 12 week-ends non consécutifs. En janvier 2017, il avait déjà éliminé Le voyage de Chihiro comme le film d'anime le plus réussi, avec un chiffre d'affaires de 281 millions de dollars alors. La musique du film, du groupe RADWIMPS, a également été un grand succès. À tel point que le groupe a été invité à Kohaku 2016, le programme de musique de fin d'année au Japon.

AVIS DE SPOILER
Le reste de l'article peut contenir des spoilers Votre nom Donc, si vous n'avez pas vu le film et que vous ne voulez rien savoir jusqu'à ce que vous le voyiez, ne lisez pas plus longtemps.

Que trouverez-vous ici?

introduction

Le film raconte l’histoire mélangée de Mitsuha, une fille de la ville imaginaire d’Itomori (inspirée d’Aogashima), située dans la vallée de Hida, et de Taki, un garçon qui vit à Tokyo. Tout cela sous l'égide d'une comète qui approche de la Terre et avec le shintoïsme comme substrat de l'histoire.

L’arrivée de la comète aura des conséquences désastreuses pour les habitants d’Itomori, causant une grave catastrophe naturelle et humaine. Sans surprise, ce thème est tellement présent chez les cinéastes japonais, car le tremblement de terre fait mal et tsunami de 2011 ne sont pas encore fermés. Yoji Yamada a déjà ajouté une mention à cette catastrophe dans son Une famille de Tokyo, Qui à l’origine n’aurait pas eu cette mention (et que nous avons également analysé en japonais de manière comparative avec Une histoire de Tokyo) et maintenant c'est Makoto Shinkai qui utilise une autre catastrophe naturelle pour nous raconter une bonne histoire.

Votre nom Il a une incroyable beauté plastique, très contrastée entre la nature de l’environnement rural et la précision presque photographique des scènes qui se déroulent à Tokyo. Le film peut être un peu déroutant, surtout au début, mais il est clair que le réalisateur le fait exprès pour intéresser le spectateur. Même une fois que l’ensemble de l’intrigue nous a été expliqué, il y a des aspects qui restent confus – et qui sont mieux compris dans une deuxième et même une troisième vue. En fait, si nous voyons le film d'un point de vue totalement scientifique ou linéaire, nous pouvons penser que le scénario est plein de trous. Mais honnêtement le film parle à un autre niveau, à l’un des sentiments, à la mythologie, aux connexions qui transcendent le temps et l’espace.

Le film pourrait nous rappeler Torikaebaya Monogatari, une histoire de la fin de la période Heian sur une cour noble qui a un fils et une fille qui, curieusement, se comportent comme s’ils étaient du sexe opposé. Et bien que cette histoire date de près de 1000 ans, les histoires sur les changements corporels ne sont pas si étranges. Mais Shinkai ne veut pas que nous nous concentrions uniquement sur cela. Il veut que nous pensions que nous sommes peut-être confrontés à une histoire similaire, puis il nous surprend avec une intrigue dans laquelle ces échanges ne sont qu'une excuse pour que les deux personnages apprennent à se connaître et se lancent dans les engrenages de l'histoire.

Surtout que, même exprimé par le réalisateur, aujourd'hui c'est un changement de corps n'est pas si rare. Et même si le Japon est encore une société très traditionnelle à certains égards, l’important dans l’histoire n’est pas d’être un homme avec un corps de femme, même si celui-ci est utilisé dans le cadre de comiques niggles qui commencent à éclater de rire. le public.

Les deux lectures de Votre nom

Mais sans aucun doute, un point d'intérêt à analyser Votre nom C'est dans le fait qu'il a deux lectures clairement différenciées. Et le film est tellement un produit destiné à la consommation mondiale, sur les marchés internationaux, tels que produit local qui se connecte de manière particulière avec les téléspectateurs japonais.

Par conséquent, Votre nom nous rappelle Princesse Mononoke, car dans celui-ci il y avait aussi une composante historique et même mythologique importante et nous pouvions aussi faire cette double lecture. Et dans le cas du film Studio Ghibli, nous parlions de l’un des studios d’animation les plus célèbres et il avait également le soutien du géant de Disney pour une distribution en dehors du Japon.

Cependant, le film de Studio Ghibli, bien que très réussi au Japon, n’a pas été très réussi sur d’autres marchés, du moins sur le plan financier. En partie, et si nous sommes confrontés à Akira, un autre grand succès avec l'anime japonais, Princesse Mononoke présenté pour la première fois dans un boom de puissance douce Exportation japonaise et anime tout en Akira Il a été publié à une époque où le principal produit d'exportation du Japon était sa manière de gérer les sociétés (Mouer et Norris, 2009). Et comme Napier (Napier 2005) commente le techno-orientalisme et la dystopie, Akira C'est un film très japonais mais avec une histoire qui ne montre presque rien qui le rend japonais (à l'exception de petits détails comme une publicité donnée en japonais ou le nom de la ville dans laquelle l'action se déroule). De cette façon Akira C'était un film local qui avait un impact mondial. mais Princesse Mononoke C’était un film qui avait un grand impact médiatique au niveau mondial, principalement pour sa revendication environnementale, mais avec une histoire riche en histoire et en mythologie japonaise. kamila Emishi, etc.), ce qui en a fait un film global mais de portée locale.

Dans le cas de Princesse Mononokeet cela a un certain parallélisme avec Votre nom, une partie du succès international vient de la prémisse de montrer, comme cela se produit toujours avec des âmes, des personnages qui ne semblent pas être japonais et que, par conséquent, tout spectateur de n’importe où dans le monde peut se sentir proche d’un générique. Mais ensuite, et la même chose se produit dans les deux films, l’histoire est pleine de magie et de références au shintoïsme et à la mythologie japonaise.

Dans le cas de Princesse Mononoke L'histoire était un conte de fées sur l'environnement qui répondait parfaitement aux préoccupations mondiales en matière de déforestation, d'utilisation d'énergies non renouvelables, de modernisation inutile sans respect de la nature, etc. Pour un public international, et comme vous pouvez le lire dans la plupart des critiques hors du Japon, voici le film. Dans le cas de Votre nom, si vous avez lu des critiques non japonaises, vous verrez qu'elles se concentrent toutes sur l'histoire d'amour à travers le temps et la distance, les aventures des protagonistes pour résoudre le problème qui causera / causera la comète.

Peut-être la plus grande différence est que, dans le cas de Princesse Mononoke, nous sommes tous conscients de l’impact environnemental et des aspects tels que le changement climatique. Mais cela n'a pas suffi à intéresser le public international aux aspects de la culture japonaise racontés dans l'histoire. Peut-être parce que ce sont des sujets scientifiques et que, chaque jour, nous avons quelque chose de très lointain.

Mais dans le cas de Votre nom, son grand succès provient du fait que l'histoire entre les protagonistes, bien que prévisible – parce que nous savons qu'ils finiront par tomber amoureux – ou peut-être pour cette raison, connecter plus avec le public mondial. Et nous savons tous ce que cela fait d’être en contact avec une personne dans le temps et la distance, de sentir que nous avons trouvé notre âme sœur. C'est une histoire moderne qui est également parsemée de musique moderne.

Et grâce à cela, depuis que l'histoire nous parvient d'une manière beaucoup plus profonde, un intérêt accru a été suscité pour comprendre le reste des références incluses dans le film. En fait, si nous lisons des forums en ligne et des critiques de films, nous verrons combien de discussions ont lieu sur le sens de certaines références, ce qui n’est pas arrivé avec Princesse Mononoke.

La mythologie shinto dans Votre nom

Comme nous l'avons dit, le film peut être pleinement apprécié seul. Cependant, si nous comprenons certains concepts du shintoïsme, la religion autochtone du Japon, nous pouvons en profiter beaucoup plus. Et ainsi, nous pouvons mieux comprendre certaines références culturelles avec lesquelles le film acquiert un sens plus profond.

Sans aucun doute, Shinkai a fait un excellent travail car il a inclus beaucoup de ces références tout au long du film. De cette façon le spectateur non japonais, même si je ne les comprends pas, ne peut être que curieux. Et il y a toujours des aspects comme la corde tressée de Mitsuha, des festivals dans le sanctuaire local, des mentions sur les liens entre les gens, etc.

Crépuscule et magie

Une partie importante du film, dans laquelle davantage de choses se passent, est au crépuscule ou, dans le dialecte Hida, d'où vient le protagoniste, doki kataware. C’est à cette heure que le jour se réunit la nuit et les frontières entre le réel et l'imaginaire sont confondues. Ce crépuscule est un moment où tout peut arriver et où la magie existe Ce n’est pas une chose exclusivement japonaise, bien sûr.

En réalité, l'expression existe en français entre chien et loup, ou traduit, entre chien et loup, qui fait également référence au crépuscule. Et c'est à ce moment-là que la lumière est si faible que nous ne pouvons pas distinguer un chien d'un loup. Mais ce serait l'interprétation littérale. Cela signifie également le point où le visage familier est inconnu, en sécurité avec le dangereux. C'est le moment où tout peut arriver, comme dans le film.

Et cela nous rappellera sûrement plusieurs romans de Murakami, dans lesquels les protagonistes semblent vivre dans notre propre monde tout en pouvant voyager dans un monde de magie non disponible pour le reste (comme Chasse au mouton sauvage ou L'oiseau qui donne la corde au monde).

Dans ce cas, ce crépuscule est le moment où la limite entre le domicile du kami et la maison des vivants est floue. Quelque chose que nous voyons même quand, presque à la fin du film, Mitsuha et Taki sont dans le cratère où kami Local. Cela se produit uniquement au crépuscule et, avant d’oublier l’histoire et leurs noms, ils essaient de s’écrire au creux de leur main. Mais quand le soleil se couche, la magie disparaît et tout le monde retourne à son corps.

La maison de kami

Dans le film, c’est un moment où Taki tente d’aider Mitsuha du passé. Pour cela, il est nécessaire de contacter le kami ou dieu local à intercéder. Et nous voyons qu'il se rend dans un cratère laissé par un météore il y a longtemps à Itomori. Là, il traverse une rivière et, si nous nous souvenons des mots de la grand-mère de Mitsuha, le traverser entre dans le monde caché ou kakuriyo.

Quand on meurt, selon le shintoïsme, son corps devient poussière, mais l'esprit devient kami et, du monde caché ou kakuriyoprotéger leurs descendants (Kamata, 2000). Mais d’ailleurs, selon le Shinto l'univers est composé du visible et du non visible. Et notre monde, ce que nous pouvons voir, reflète le monde caché de kami, où tout émerge (Yamakage, 2006). C'est du moins la vision d'Hirata Atsutane, l'un des grands érudits et théoriciens du shintoïsme japonais de la première moitié du XIXe siècle.

Pour Atsutane et comme nous l'avons dit, le monde caché ou kakuriyoOù les morts vont, ce n'est pas une destination lointaine mais une partie du monde réel. En effet, considérez qu'il est possible de voir le monde réel à partir du monde caché (mais pas l'inverse). Les morts qui sont entrés dans ce monde caché ont franchi la frontière du monde visible mais, pour le reste, ils mènent une vie identique à celle des vivants et sont finalement devenus kami (Sato, 2013). En un sens, nous pouvons en faire l'expérience lors des festivals Obon au Japon, lorsque les esprits des ancêtres reviennent dans le monde des vivants pour passer quelques jours avec leurs familles.

C’est pourquoi Taki peut contacter le kami et aider Mitsuha, car il trouve l'endroit où il vit kami et je peux parler à Mitsuha, déjà transformé à son tour en kami.

Cela aussi dans un sens nous rappelle le film Mon voisin TotoroLorsque les protagonistes, Satsuki et Mei, entrent dans la forêt et finissent par atteindre une clairière où Totoro dort. Dans ce cas, le point atteint est également le kakuriyo ou un monde caché, parce que Totoro est aussi un kami.

La corde rouge du destin

Dans l'introduction du film, nous pouvons voir qu'une chaîne rouge apparaît, quelque chose que nous verrons tout au long du film. En fait, nous voyons comment, à Itomori, le tissage à la corde est une tradition transmise de génération en génération. Et l’une de ces cordes est importante pour l’histoire car Mitsuha l’utilise régulièrement pour ramasser les poils.

Dans la mythologie de l'Asie orientale, on trouve le concept de la corde rouge du destin, qui provient des légendes chinoises et japonaises (dans le cas japonais, cela s'appelle unmei no akai ito, 命 の 赤 い 糸). Selon cette légende, les dieux attachent une corde rouge invisible autour des chevilles ou du petit doigt les personnes qui sont destinées à se retrouver dans certaines situations ou à s'aider elles-mêmes. Les deux personnes attachées par une telle cravate ou une telle corde sont destinées à être des amants, quels que soient le moment, le lieu ou les circonstances. Et, en effet, bien que cette corde puisse être étendue ou emmêlée, elle ne casse jamais (García et al, 2016).

En réalité, la manifestation physique de tout cela dans le film n'est qu'un moyen de nous montrer un destin tordu qui a toujours été là. Dans le film, cela culmine lorsque Mitsuha se rend à Tokyo et se retrouve dans le train avec un Taki qui ne la connaît pas encore. Quand ils se séparent à la gare, Mitsuha étend sa corde tressée. C’est la confirmation pour le spectateur qu’en réalité, Mitsuha et Taki ont toujours été destinés à se rencontrer, pour s’entraider et même pour être amoureux.

Par conséquent, à la fin du film, lorsqu'ils reviennent plusieurs années plus tard, après avoir déjà oublié tout ce qui s'est passé, Mitsuha et Taki ne peuvent que résister. Et ils sont liés par le ruban rouge du destin et, comme nous l'avons dit, cela ne peut être annulé.

Nous avons également vu cette référence dans des films comme poupéespar Takeshi Kitano. Dans l'une des histoires qui nous sont racontées, nous pouvons voir les "amants liés". Et c’est que les deux personnages ont une relation qui s’interrompt brutalement mais qui reste, d’une manière ou d’une autre, en relation les uns avec les autres. Ceci est reflété par le réalisateur à travers un ruban rouge qui fait référence à cette légende.

Et en réalité, le concept de cette ficelle rouge n’est pas exclusivement japonais ou oriental. Nous connaissons aussi toute l’idée de âme soeur, cette personne avec qui nous sommes connectés à tous les niveaux. Bien que la réalité soit que, comme le disent les psychologues, nous n’avons besoin de personne pour être complet et que, par conséquent, l’âme sœur plus que la personne avec qui nous sommes destinés à vivre est plutôt une personne qui nous aide à nous rendre à la paix. un changement. Mais nous avons déjà ce changement en nous. Cependant, nous devons reconnaître que lorsque vous faites une bonne histoire comme Kimi no na wa et beaucoup d'autres, il est beaucoup plus efficace pour le spectateur de parler de ce concept plutôt que de ne pas le faire sur l'idée de n'avoir besoin de personne.

la musubi ou union dans le temps

Dans la scène où les cordes sont en train de tricoter, la grand-mère parle du concept de musubi, profondément enracinée au Japon (n’oublions pas qu’il s’agissait du kanji de l’année 2011 après le séisme et le tsunami à Tohoku). Ici la grand-mère le dit musubi c'est l'ancienne façon d'appeler kami du sanctuaire Et cette "attacher les liens est musubi, connecter les gens est musubi, le temps passe musubi».

En effet, pour reprendre les mots de J. W. T. Mason, auteur de Le sens du shintoïste (1935) e L'esprit de la mythologie shinto (1939),musubi est le concept le plus instructif du shintoïsme (cité dans Herbert, 2010). En effet, le shinto moderne interprète le concept de musubi comme esprit de naissance, d’harmonie, de devenir, de croissance (Bocking, 1997).

Et c'est la force de vie que l'on trouve dans la nature, c'est le processus organique de développement et de croissance mais aussi de renouvellement et de déclin. Tout dans la nature est musubi. Mais en même temps, c'est aussi ce qui nous amène à comprendre le monde et l'univers de manière spirituelle. De ce point de vue, le concept de musubi étend notre compréhension de la nature de la vie, car il nous dit cela le vrai sens n'est pas seulement dans ce que nous voyons, mais aussi dans les choses qui ne sont pas immédiatement visibles ou explicables (Rankin, 2010), car nous avons déjà expliqué ce qu’il advient du monde caché dans lequel kami ou comme cela se passe dans le film Twilight. Tout se passe pour lui musubi et c'est ce qui permet aux protagonistes de se connecter au-delà du temps et de l'espace.

En fait, dans une autre phrase, la grand-mère commente que "quand une personne consomme quelque chose et que cela rejoint son esprit, musubi". Et nous devons nous rappeler que, au début du film, nous voyons Mitsuha comme miko (serviteurs des sanctuaires) qui font une offre de kuchikamizake à la fête du sanctuaire local. Dans le film, on nous dit que le kuchikamizake C'est un atout issu de la fermentation du riz avec l'apport de la salive elle-même. Après ce processus, ils apportent les bouteilles à la maison kami pour que cette fermentation ait lieu. Et comme le répète encore une fois la grand-mère, quitter le monde de la kami il faut laisser quelque chose. Mitsuha a laissé une partie d'elle-même et c'est ce qui lui permet d'établir ce lien ou musubi avec Taki au fil du temps. Et alors, quand Taki consomme cet amour, il complète la connexion ou la boucle avec Mitsuha.

Notre avis sur votre nom

Votre nom C'est un film qui, bien que très apprécié sans connaître le contexte mythologique et religieux japonais, améliore certainement la compréhension.

Le film est basé sur une histoire de combattre presque impossible, avec un amour de base qui se construit petit à petit et qui semble également impossible, qui est connecté à tous les types de public. Et est-ce que des histoires d'amour impossibles où l'amour surmonte finalement tout obstacle sont presque toujours synonymes de succès. Parce que nous savons que l'amour seul ne suffit pas. Et avoir quelques heures pour échapper à la réalité et rêver d’amour ou, dans ce cas, ce lien presque mystique qui musubi, vous permettent de surmonter toutes les difficultés, atteignez sûrement nos cœurs.

Et enfin, nous publierons bientôt une entrée avec quelques positions réelles de Votre nomafin que vous puissiez revivre le film lors de votre voyage au Japon.

Le pèlerinage de Votre nom

L’un des mots les plus populaires de 2016 était Seichi Junrei (巡礼) ce qui signifie littéralement un pèlerinage dans un lieu sacré. On pourrait penser que l'inclusion de ce mot dans la liste faisait référence à certains des itinéraires de pèlerinage du Japon, tels que la route de Kumano ou la route du temple de Shikoku 66, mais rien ne pouvait être plus éloigné de la vérité. Le mot Seichi Junrei Il est entré dans la liste des termes les plus populaires de 2016 grâce à la mode, en particulier par certains fans âmes célèbre, visiter des lieux qui sont apparus dans ses films et âmes favori. et Votre nom Il n'était pas loin derrière.

Dès la première du film, de nombreux téléspectateurs et fans ont commencé à rechercher des lieux figurant dans le film. Les offices de tourisme ont vu le récif corallien et ont commencé à imprimer des cartes spécifiques pour effectuer ce type de pèlerinage et donc accroître le tourisme dans les zones concernées, ce qui a sans aucun doute été très fructueux, en particulier dans les zones plus rurales et qui, traditionnellement, ont davantage problèmes attirant les touristes.

L’office du tourisme de la ville de Hida, par exemple, a publié une carte spécifique de tous les sites recommandés et propose même sur son site Web d’autres conseils sur les choses à voir et à faire pendant que nous profitons de notre pèlerinage à Votre nom. Par exemple, l’office du tourisme nous conseille de profiter du fait que nous sommes dans la région et de faire une promenade autour de Seto Creek, pleine d’entrepôts traditionnels avec des murs blancs et un symbole de la ville. Un excellent moyen, sans doute, de promouvoir les attractions touristiques locales qui pourraient autrement passer inaperçues.

Alors on vous laisse avec carte de localisation et une brève explication de chacun d’eux, ainsi que plusieurs astuces et notes sur la façon d’atteindre certains endroits plus loin.

N'oubliez pas que vous pouvez utiliser la carte sur le sol lorsque vous voyagez au Japon. Nous l'expliquons sur notre page Cartes pour voyager au Japon, où vous trouverez également plus de 100 cartes.

Dans le monde de Taki: Tokyo

Le monde de Taki est à l'intérieur Tokyo, c’est pourquoi la ville apparaît plusieurs fois, à la fois ligne d'horizon général, comme dans l'image suivante, en tant que positions spécifiques, que nous verrons ci-dessous.

Cadre Tokyo tel qu’il apparaît dans Votre nom
Cadre Tokyo tel qu’il apparaît dans Votre nom

Sanctuaire de Suga

Commençons par la position préférée de tous les adeptes de Votre nom, une place très importante dans le film et qui, si vous le visitez, vous transportera sûrement dans l’histoire: les escaliers rouges de la rambarde où Taki et Mitsuha se croisent à la fin du film.

Tokyo Suga Shrine
Dans le sanctuaire Suga de Tokyo
Recréer la scène dans le sanctuaire de Suga
Recréer la scène dans le sanctuaire de Suga

Ces escaliers déjà célèbres font partie de l'entrée du sanctuaire de Suga, dans la région de Yotsuya. Merci a âmes, le sanctuaire est devenu très populaire et il est fréquent de trouver de nombreux fans du film prenant des photos sur ces escaliers. Nous y compris, bien sûr, comme vous pouvez le voir sur la photo.

Et c’est que le niveau de précision et de détail du film est incroyable, avec les mêmes maisons et les mêmes plafonds dans le film qu’en réalité, quelque chose que nous verrons sera fréquent dans presque tous les endroits.

Dans le sanctuaire, nous pouvons trouver une tablette de bois ema avec la conception des escaliers de balustrades rouges qui apparaissent dans le film. Cependant, à ce jour, il n’existe absolument rien de spécifique Votre nom.

Vous pouvez voir les autres amulettes sur la page officielle du sanctuaire en japonais, bien que celle-ci ema est le seul peu lié à Votre nom.

Café la boheme

Un autre favori des fans de Votre nom est le Restaurant Café La Boheme situé dans la région de Shinjuku Gyoen. Dans le film, Taki travaille dans un restaurant italien qui est une copie conforme de ce restaurant Shinjuku.

Café La Boheme avec votre nom
Café La Boheme avec votre nom

En fait, comme ils le disent, de l’uniforme des serveurs à la décoration des locaux, tout est exactement la même chose dans le film que dans la réalité.

Et c'est pourquoi, depuis la première du film, il est normal de voir des gens faire la queue pour manger au restaurant.

Shinjuku

Le district de Shinjuku est le protagoniste du film à plusieurs reprises, car c'est la zone par laquelle Taki se déplace à Tokyo. En fait, les deux emplacements précédents se trouvent également à Shinjuku, mais il existe de nombreuses autres images générales de Shinjuku, que nous montrons ci-dessous.

L'intersection qui apparaît dans la bande-annonce du film est en Région de Nishi-Shinjuku, très proche de Tour de mode Gakuen Cocoon Tower, que nous pouvons voir juste derrière.

Cadre Nishi-Shinjuku
Cadre Nishi-Shinjuku

Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’une copie assez exacte de la réalité. La tour Mode Gakuen Cocoon apparaît à plusieurs reprises, comme dans l'image suivante, dans laquelle elle apparaît au loin, à gauche de l'image, éventuellement dans le but de positionner le spectateur dans Shinjuku.

La tour Mode Gakuen Cocoon, qui a été achevée en 2008, est le deuxième bâtiment le plus élevé au monde à des fins éducatives. Elle abrite trois écoles: l'école de mode et de beauté Mode Gakuen, l'école de technologie et de design HAL de Tokyo et l'école. de la médecine de Shuto Iko.

Taki se promenant dans Tokyo
Taki se promenant dans Tokyo

Un autre bâtiment à Shinjuku qui apparaît plusieurs fois dans le film est le Tour NTT Docomo Yoyogi qui apparaît au premier plan dans cette photo aérienne de la station de Shinjuku.

La tour NTT Docomo Yoyogi, haute de 240 mètres, est le troisième plus haut bâtiment de Tokyo. En 2002, une horloge a été installée, qui a transformé le bâtiment en tour de la plus haute horloge du monde. Nous pouvons maintenant le voir facilement depuis la sortie sud de la gare de Shinjuku, si nous ne voulons pas nous approcher de trop près.

Tokyo NTT Docomo Tower dans le film
Tokyo NTT Docomo Tower dans le film

Une autre image apparaissant sur différents plans est toujours occupée La gare de Shinjuku et le nouveau terminal de bus de Shinjuku "Basuta".

La gare de Shinjuku est la gare de passagers la plus fréquentée au monde, selon le Livre des records Guinness, et l’un des plus grands, avec 36 plates-formes, plus de 200 sorties et un monde souterrain qui ressemble presque à une autre ville.

Le nouveau terminal de bus a été inauguré en 2016 et se situe aux troisième et quatrième étages d'un immeuble situé dans le sud de la gare de Shinjuku. Dans l'image ci-dessous, vous pouvez voir la gare de Shinjuku à gauche et le nouveau terminal de bus à droite.

La région autour de la gare de Shinjuku dans le film
La région autour de la gare de Shinjuku dans le film
La région autour de la gare de Shinjuku dans le film
La région autour de la gare de Shinjuku dans le film

Un autre lieu reconnaissable à Shinjuku est le bâtiment et les panneaux publicitaires de Yunika Vision. Sur les écrans vidéo de Yunika Vision, situés à la sortie est de la gare de Shinjuku, il y a toujours de la publicité de toutes sortes. Comme vous pouvez le constater, le dessin est une copie exacte du bâtiment actuel.

Yunika Vision construit en votre nom
Yunika Vision construit en votre nom

Voir, Shinjuku est présent dans de nombreux plans, même lorsque l'action ne se déroule pas spécifiquement dans ses rues. Par exemple, dans cette dernière image, nous pouvons voir clairement le ligne d'horizon de Shinkuku avec les deux tours du bâtiment du gouvernement métropolitain de Tokyo au centre de l'image, par exemple les trois tours du bâtiment Shinjuku Park Tower, qui abrite le luxueux hôtel Park Hyatt ou la tour Mode Gakuen Cocoon et le bâtiment NTT Docomo Yoyogi déjà mentionnés , en plus du mont Fuji en arrière-plan (à droite de Taki).

La ligne d'horizon de Shinjuku à Kimi no na wa
La ligne d'horizon de Shinjuku à Kimi no na wa

Station de Shinanomachi

Le pont piétonnier situé juste en face de la gare de Shinanomachi apparaît plusieurs fois au cours du film. C'est à ce moment que Taki marche seul ou parle au téléphone au coucher du soleil ou lorsqu'il se promène avec son collègue à temps partiel.

Les points de vue sont quelque peu différents dans la réalité, mais ce pont piétonnier a certainement inspiré cette position.

Passage piéton près de Roppongi
Passage piéton près de Roppongi

Roppongi

Quand Taki a un rendez-vous avec Miki, elle sempai travaillant à temps partiel au restaurant italien, ils vont prendre un verre à la cafétéria située au troisième étage du Centre national d'art à Tokyo, situé dans le quartier de Roppongi.

Le Centre national des arts de Tokyo, conçu par Kisho Kurokawa, est l'un des plus grands espaces d'exposition au Japon. Curieusement, il n’a pas de collection permanente, mais accueille des expositions temporaires de toutes sortes.

Tokyo National Art Center en votre nom
Tokyo National Art Center en votre nom

Même Roppongi apparaît, de loin, dans cette autre image, où l'on peut voir la célèbre tour de Tokyo parmi les gratte-ciel de Roppongi, y compris le Tour des collines Toranomon, qui abrite le fantastique hôtel Andaz Tokyo.

Vues de Roppongi à Kimi no na wa
Vues de Roppongi à Kimi no na wa

Shibuya

Si, après avoir quitté la gare de Shibuya, nous prenons la rue Inokashira en laissant 109 hommes derrière et en direction du centre commercial OIOI, nous trouverons cette image, une reproduction fidèle de la route.

Pas seulement la construction de Records de la tour il est cloué … même les arbres se ressemblent! Et puis le bâtiment bas, la salle de karaoké et le bâtiment de la banque Higashi Nihon (logo rouge) à côté de l’OIOI, tout est exactement pareil à la réalité.

Se promener dans Shibuya près du bâtiment Tower Records
Se promener dans Shibuya près du bâtiment Tower Records

Pas de localisation locale de Shibuya dans la rue. Cuando Taki se rend à un café avec des collègues, des artistes Starbucks Coffee que hay dans l'icónico de Tsutaya, des vues incroyables sur le célèbre paso de tourbières de Shibuya.

Taki en el Starbucks de Shibuya
Taki en el Starbucks de Shibuya

Dans le monde de Mitsuha: Itomori

Mitsuha vit dans un pueblo fictif llamado Itomori que pour beaucoup d'actions est déjà sur l'île volcanique d'Aogashima et au lac Suwa de Nagano. Dans les faits, il est évident que Makoto Shinkai a inspiré la ville de Hida-Furukawa à donner forme aux muchas de ses tours de Itomori.

Une continuité, entre les différentes langues.

Estación de Hida-Furukawa

Cuando Taki et ses amis viajan dans la région où Mitsuha, Toman el express limité Wide View Hida depuis la gare JR de Nagoya, y compris celles de todos para ir, par exemple, hasta Takayama.

Après l'embargo, dans la rue Taki no baja en la JR JR Takayama, nous avons beaucoup de choses à dire, jusqu'à ce que nous nous trouvions estación JR Hida-Furukawa, qui est représenté au détail… est une copie de l'original lugar!

Estación de Hida-Furukawa dans l'anime Kimi no na wa
Estación de Hida-Furukawa dans l'anime Kimi no na wa

De hecho, qui se trouve à l’intérieur du dessin, peut dans le film former un carton de carton de Hidakuro, une carte de visite, un livre simpático qui annonce la célèbre chanson de Hida … Cartel que Naturellement fabriqué est en réalité.

Imagen de Yahoo! Blogs

Parada de autobús Ochiai

La parada de autobús donde Taki y sus amigos descansan durante la búsqueda es en realidad una copia exacta de la parada de autobús Ochiai, que está a 5 minutos andando de la estación de Tsunogawa, en la línea de tren de Takayama. Podéis ver horarios de tren aquí.

Desde el pequeño buzón rojo a un lado y el poste azul con los horarios en el otro, todo es igual en la película.

Parada de autobús Ochiai en la película
Parada de autobús Ochiai en la película

En la actualidad hay hasta un cartel de la película en la parada de autobús y es común encontrarse a grupos de amigos imitando las poses de los tres amigos en la película. Si hacéis una búsqueda en Twitter, por ejemplo, encontraréis muchas fotos como éstas:

Imágenes de Akiyoshi Takagi, @fuma113, @churan64, @genka_1008, @im_hrk et @bike3323.

Santuario Keta Wakamiya

El santuario Keta Wakamiya es otro de los puntos turísticos que destacan desde la oficina de información turística de Furukawa.

En las escaleras de acceso al santuario es donde Taki pregunta indicaciones con un mapa en las manos a dos vecinas de la zona, mientras sus amigos se hacen fotos de recuerdo.

Santuario Keta Wakamiya en Your Name
Santuario Keta Wakamiya en Your Name
Santuario Keta Wakamiya en la realidad
Santuario Keta Wakamiya en la realidad

Biblioteca pública

Taki busca información acerca del pueblo de Itomori en la biblioteca de Hida, que como vemos es exactamente igual que en la película (sólo se diferencia el cartel del edificio, de hecho).

Biblioteca de Itomori (es igual que la de Hida)
Biblioteca de Itomori (es igual que la de Hida)

Ajidokoro Furukawa

Mientras Taki investiga en la biblioteca, sus amigos toman una brocheta de mochi u arroz glutinoso prensado típica de la ciudad llamado gohei mochi, que es como una especie de mitarashi dango pero aplastado.

Los amigos se sientan en los bancos exteriores de la tienda/restaurante Ajidokoro-Furukawa (味処古川), donde actualmente podemos hacer lo mismo: comprar una brocheta gohei mochi y tomarla sentados en los bancos de fuera, imitando las escenas de la película.

Comiendo gohei-mochi
Comiendo gohei-mochi

Santuario Hie

El santuario Hie de Takayama fue usado como inspiración para dibujar el ficticio santuario Miyamizu de Itomori. El santuario está cerca de la zona de templos de Higashiyama y Shiroyama de Takayama, de la que os hemos hablado en profundidad aquí. Desde la estación de JR Takayama se tardan unos 25 minutos andando hasta el santuario Hie.

El Street View de Google Maps no tiene acceso al punto exacto del torii rojo en las escaleras (sólo hay imágenes desde unos escalones más abajo), pero una rápida búsqueda en Google nos permite ver fotos desde el mismo punto para darnos cuenta de que la reproducción es exacta.

Ficticio santuario Miyamizu de Itomori
Ficticio santuario Miyamizu de Itomori, a imagen del santuario Hie de Takayama

La ciudad de Saku

Situada en la prefectura de Nagano, la ciudad de Saku quiere posicionarse como escenario de Your Name también. Su alcalde ha compartido en Twitter varias posibles localizaciones como por ejemplo el kaguraden o escenario del santuario Shingaisansha, modelo según el alcalde, del kaguraden donde se realiza la ceremonia sintoísta de preparación del kamikuchi no sake.

Kaguraden que podría estar en Saku
Kaguraden que podría estar en Saku

El mismo alcalde también destaca el puente Sakaebashi, cerca de la estación de Haguroshita, es el modelo usado para el puente de Itomori que cruza Mitsuha y sus amigos.

Puente modelado a imagen del puente Sakaebashi
Puente modelado a imagen del puente Sakaebashi

Estación Maeda-Minami

El apeadero de tren donde Mitsuha toma el tren en dirección a Tokio, es una copia exacta a la estación Maeda-Minami, en la prefectura de Akita, como indica desde Twitter el usuario @ye_bi_su:

Apeadero a imagen de la estación Maeda-Minami
Apeadero a imagen de la estación Maeda-Minami

Tienda Ninagawa

El edificio de la carnicería Nakagawa, que vemos cuando Mitsuha va de camino al instituto, no se encuentra en realidad en Hida-Furukawa como el resto de localizaciones. En realidad es una copia de un edificio del periodo de Meiji que encontramos en la ciudad de Sawara, en la prefectura de Chiba, situado al lado de la histórica tienda de muebles Ninagawa.

Carnicería Nakagawa en la película
Carnicería Nakagawa en la película

Lago Suwa

Según dicen, el lago Suwa, situado en la prefectura de Nagano, inspiró el lago de la ficticia ciudad de Itomori.

Lago de Itomori inspirado en el lago Suwa
Lago de Itomori inspirado en el lago Suwa

Desde el parque Tateishi se tienen bonitas vistas del lago Suwa, una zona con bastantes atractivos turísticos, además de baños termales y rutas de senderismo.

Aogashima

Finalmente, el pueblo ficticio de Itomori, donde vive Mitsuha, está inspirado en la isla volcánica de Aogashima, una de las islas pertenecientes a Tokio, aunque está a 358,4 kilómetros de la costa de Tokio.

La isla, que tiene una población de menos de 200 habitantes, es la municipalidad menos poblada de Japón.

Itomori, inspirado en la isla volcánica de Aogashima
Itomori, inspirado en la isla volcánica de Aogashima

Y otros lugares de interés

A continuación os mostramos otros lugares que, aunque no aparecen tal cual en la película, sí merecen la pena ser visitados si realizamos la peregrinación de Your Name.

Tienda Ōbora

La tienda Ōbora es una tienda de textiles y telas tradicionales japonesas de Hida-Furukawa. La tienda aparece en las rutas de peregrinación de Your Name pues ha puesto en exposición un tambor con bobinas de kumihimo como el que aparece en la película.

Kumihimo es un tipo de trenza japonesa a través de la cual se entrelazan hilos para hacer cintas y cuerdas de hilos trenzados. Un uso habitual de las cintas kumihimo son, por ejemplo, en obijime o en las cintas para abrocharse la chaqueta de kimono haori, aunque en el pasado eran muy usadas también por los samuráis.

kumihimo" width="800" height="533" srcset="https://i0.wp.com/japonismo.com/wp-content/uploads/2017/05/your-name-kumihimo-r.jpg?w=800&ssl=1 800w, https://i0.wp.com/japonismo.com/wp-content/uploads/2017/05/your-name-kumihimo-r.jpg?resize=640%2C426&ssl=1 640w, https://i0.wp.com/japonismo.com/wp-content/uploads/2017/05/your-name-kumihimo-r.jpg?resize=770%2C513&ssl=1 770w, https://i0.wp.com/japonismo.com/wp-content/uploads/2017/05/your-name-kumihimo-r.jpg?resize=500%2C333&ssl=1 500w, https://i0.wp.com/japonismo.com/wp-content/uploads/2017/05/your-name-kumihimo-r.jpg?resize=370%2C247&ssl=1 370w, https://i0.wp.com/japonismo.com/wp-content/uploads/2017/05/your-name-kumihimo-r.jpg?resize=293%2C195&ssl=1 293w" sizes="(max-width: 800px) 100vw, 800px" data-recalc-dims="1"/>
<figcaption id=Tambor de kumihimo. Imagen de @UYUKI_H en Twitter

Fábrica de sake Watanabe

La fábrica de sake Watanabe se ha sumado a la moda de Your Name poniendo a la venta un sake especial etiquetado como kuchikami no sake, igual que el que aparece en la película. Eso sí, al contrario de lo que sucede en la película, el sake no ha pasado por la boca de nadie ni hay ningún tipo de saliva, ¡que quede claro! Es básicamente una acción publicitaria que no dudan en promocionar desde su página web.

De todos modos, la fábrica de sake merece la pena ser visitada, pues se encuentra en un edificio histórico declarado como bien cultural japonés y suelen tener degustación y visitas guiadas (aunque en japonés).

Hida-Furukawa Sakura Bussan-kan

En la tienda de recuerdos y sala de exposiciones Hida-Furukawa Sakura Bussan-kan hay una exposición sobre las localizaciones de Your Name, con muchas fotos de los lugares de la ciudad al lado de fotogramas de la película, para que podamos ver las similitudes.

El periodo de exposición se ha ampliado varias veces y en la página web no hay una fecha clara de finalización, por lo que creemos que la exposición va a durar mientras dure la moda de visitar las localizaciones de Your Name en la ciudad.

Pero además, aquí podemos ponernos manos a la obra e intentar hacer una cuerda tradicional kumihimo para llevarnos de recuerdo a casa, ¿no está mal, no?

Tienda Okadaya

Curiosamente, hay quien dice que la brocheta de gohei mochi que aparece en la película no es de la tienda/restaurante Ajidokoro sino que es de la tienda Okadaya.

Existe una teoría que dice que ambas tiendas inspiraron al creador de la película, Makato Shinkai, pues se cree que la brocheta que aparece en la película es una copia de las brochetas de la tienda Okadaya mientras que la localización de los amigos comiendo la brocheta es en los bancos de la tienda Ajidokoro Furukawa.

Sea como sea, en Okadaya podemos probar unas de las brochetas gohei mochi más ricas de la ciudad y también unas sabrosas brochetas de carne de Hida… ¡perfecto!

Comiendo gohei mochi
Comiendo gohei mochi

Y además…

Desde la oficina de turismo de Hida nos recomiendan pasear por la zona del riachuelo Seto, donde hay muchos almacenes tradicionales de paredes blancas; visitar la fábrica de sake Kaba, situada en un edificio histórico de más de 300 años de antigüedad; o acercanos hasta Okoshidaiko no Sato, un museo dedicado al festival Okoshidaiko del santuario Keta Wakamiya.

Además, gracias a Mitsuha, podemos ver cómo es la vida en el Japón más inaka, es decir, en el Japón más rural, que contrasta frontalmente con las imágenes de Taki en la siempre bulliciosa Tokio.

Vías de tren en la película Your Name
Vías de tren en la película Your Name

Pasear por Hida-Furukawa nos transportará al pueblo ficticio de Mitsuha, sin duda alguna. Aquí veremos vías de tren sin ningún tipo de vallas, campos de verduras y mucha naturaleza.

Para llegar a Hida-Furukawa, lo mejor es ir hasta Nagoya y desde ahí tomar el Limited Express Wide View Hida hasta Hida-Furukawa (dos horas y media, incluido en el JR Pass). Y finalmente, desde ahí, podemos llegar a Takayama en menos de media hora en tren y tomar delicioso un Takayama Ramen, como en la película.

Os dejamos con un posible itinerario por la prefectura de Gifu que incluye la visita a Hida-Furukawa, por si os sirve de inspiración.

El pueblo de Mitsuha
El pueblo de Mitsuha

¿Quién se anima a hacer la peregrinación?

Referencias

Bocking, B. (1997). A Popular Dictionary of Shinto. Surrey: Curzon Press.

García, C. et al (2016). Ubiquitous Computing and Ambient Intelligence. Cham: Springer.

Herbert, J. (2010). Shinto: At the Fountain-Head of Japan. Oxon: Routledge.

Kamata, T. (2000). «The disfiguring of nativism: Hirata Atsutane and Orikuchi Shinobu» en Breen, J. y Teeuwen, M. (eds.), Shinto in History: Ways of the Kami. Oxon: Routledge.

McCurry, J. (2016). Animated fantasy film charms Japan and soars to top of box office en The Guardian (en línea, consultado el 05/05/2017).

Mouer, R. y Norris, C. (2009). «Exporting Japan’s Culture» en Sugimoto, Y. (ed.), The Cambridge Companion to Modern Japanese Culture. Cambridge: Cambridge University Press.

Napier, S. (2005). «Anime and Global/Local Identity»” en Anime from Akira to Howl’s Moving Castle: Experiencing Contemporary Japanese Animation. Nueva York: Palgrave Macmillan.

Rankin, A. (2010). Shinto: A Celebration of Life. Hants: O-Books.

Sato, H. (2013). «The Emergence of Shinkoku (Land of the Gods) Ideology in Japan» en Blezer, H. y  Teeuwen, M. (eds.), Buddhism and Nativism: Framing Identity Discourse in Buddhist Environments. Leiden: Brill.

Yamakage, M. (2006). The Essence of Shinto: Japan’s Spiritual Heart. Tokio: Kodansha International.

Todas las imágenes fueron extraídas del press kit oficial de Selecta Vision.

Booking.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *